Les méthodes

Martina Proh - Les méthodes


L’ANALYSE PSYCHO-ORGANIQUE

Une méthode intégrative

L’Analyse psycho-organique est une méthode psycho-thérapeutique intégrative, qui inclut la dimension verbale et psycho-corporelle. Elle a été élaborée par Paul Boyesen dans les années 70. L’objectif de l’Analyse psycho-organique est de défaire les blocages et libérer l’énergie vitale.

Les différents courants

Elle intègre 4 courants principaux : le courant psycho-corporel (qui s’inspire des travaux de Gerda Boyesen, fondatrice de la psychologie biodynamique et de Wilhelm Reich). Le courant de la Psychologie Humaniste (inspiré par l’école de Palo Alto, la Gestalt-thérapie et les travaux de Carl Rogers). Un courant philosophique, « sensologique » (quel sens je donne à ma vie ? « Sens » dans sa signification de direction et « sens » en lien avec le ressenti, ce que j’éprouve à travers mes 5 sens). Un courant psychanalytique qui s’explicite dans l’ouverture à l’inconscient, la verbalisation, ainsi que le travail avec le transfert et contre-transfert.

LA THÉRAPIE EMPATHIQUE INTÉGRATIVE

Élaborée par Isabelle Filliozat.

Une méthode intégrative

Cette approche s’inscrit dans le courant humaniste, avec les émotions et la relation, le paradigme de l’attachement et la psychologie positive.Elle emprunte à l’Analyse Transactionnelle, à la Gestalt, au travail Reichien, à la Méditation, à la PNL, à la Systémie, aux travaux de la psychologie Sociale et aux Neurosciences.

Attachement et Liberté : deux besoins fondamentaux

Les 2 besoins fondamentaux de l’être humain sont l’attachement (besoin de proximité et de relation affective proche et chaleureuse avec la personne d’attachement : maman, papa ou figures parentales) et la liberté, si ces 2 besoins sont nourris de manière approprié l’enfant se développe harmonieusement, en relation avec son environnement, si un besoin n’est pas rempli le corps et le psychisme de l’enfant réagissent en conséquence, en tentant de s’adapter à la situation, ces tentatives d’adaptation seront autant des symptômes. La psychothérapie vise, à travers les séances, à identifier la ou les situations ayant crée ces tentatives d’adaptation afin de remettre du mouvement là où la personne ou l’enfant se sont figés.

L’Approche Empathique de l’enfant et la Parentalité Positive

L’Approche Empathique de l’enfant s’inscrit aussi dans la Parentalité Positive : la parentalité c’est le « métier de parent », un très beau métier mais aussi un de plus difficiles qui soit !La parentalité est comment préparer son enfant à devenir un être humain conscient, responsable, bien dans sa peau. Dès fois l’amour et les bonnes intentions ne suffisent pas.

Les besoins de l’enfant

La parentalité positive répond aux besoins de l’enfant, elle s’intéresse aux causes plutôt qu’aux seuls effets. Elle travaille en amont pour éviter les situations de blocage plutôt que de punir. Penser en termes de Besoins, étapes de développement, de maturation du cerveau, d’enseignement, et non en terme de caprice, limites, rapport de force et domination. La parentalité positive c’est travailler sur soi et acquérir des nouvelles compétences parentales (qui ne sont pas, généralement, innées) dans le but d’instaurer une relation positive avec son enfant et de l’accompagner dans son épanouissement.